Canalisations

Le Centre Cœur de la Terre

Pamela Kribbe canalise la Terre

Chers amis,

Je suis la Terre. Je vous parle depuis la profondeur sous vos pieds. Moi aussi, j’ai un chakra du cœur, un centre, et vous pouvez imaginer que ce centre du cœur se trouve au milieu de mon corps physique, la planète. Voyagez-y dans votre esprit, descendez dans la Terre, dans mon centre, et établissez une connexion énergétique et consciente avec lui, parce qu’en son centre, mon cœur est non pas d’abord matériel, mais spirituel. Tout comme vos cœurs font partie de votre âme, de votre Soi-Dieu, mon cœur n’est pas non plus seulement physique, il fait partie de mon âme. Sentez mon cœur, sentez mon amour de la vie. J’aime tout ce qui bourgeonne dans la vie, traverse les processus de la vie, grandit et finit par mourir physiquement. La vie est une grande danse et cette danse est élégante et belle. Dans cette danse, il y a de l’harmonie et de la cohérence.

Chacun de vous est fait pour danser, même si parfois les mouvements que vous faites sont inconfortables ou douloureux. Mais tout ce qui a un effet de blocage ne vient pas de l’extérieur de vous. Vous avez aussi une histoire ; vous êtes plus vieux que cette vie physique actuelle ; vous portez un héritage avec vous. Votre âme a une profondeur que vous ne comprenez pas encore. Tant de choses vous restent cachées de la grandeur et du mystère de votre âme. Ainsi, vous ne pouvez pas tout savoir, mais vous pouvez vous abandonner et vous livrer au mouvement de votre âme.

Votre âme veut parfois que vous fassiez face à la négativité qui vient à la fois de l’extérieur et de l’intérieur. Il se peut qu’il y ait encore en vous de vieux bagages, constitués de douleur émotionnelle, d’incompréhension, de confusion, que votre âme veut voir apparaître au grand jour dans cette vie. Et ces confrontations peuvent aller à l’encontre de votre désir personnel de lumière et d’une vie productive, agréable et plaisante. Le but de la confrontation avec la négativité ne peut être compris par la personnalité terrestre ou par le mental, ou du moins c’est ce qu’il semble, parce que ce but est difficile à comprendre de cette manière. C’est pourquoi il vous est demandé de vous ouvrir à un profond niveau d’abandon afin d’accepter cette négativité, et je vous demande de le faire maintenant. Je vous encourage à ressentir cette négativité du point de vue de mon cœur, de mon centre.

Je vois beaucoup de douleur et de souffrance sur et dans la Terre, mais il y a une partie de moi qui n’est pas affectée par cette souffrance. Il y a cette partie de moi qui en est simplement témoin avec une douceur et une acceptation profonde qui comprend qu’il y a une logique dans tout ce qui se passe. Sans

vous demander de saisir cette logique avec votre esprit, je vous encourage à ressentir l’énergie de mon centre cœur. Sentez que cette énergie crée aussi un espace pour la souffrance et pour tout ce qui est sombre et semble incompréhensible. Je suis très profondément impliquée avec vous et je ne rejette pas la souffrance de l’humanité, ainsi que celle des animaux, des plantes et des rochers. Tout ce qui vit sur la Terre est sensible aux vibrations, à l’énergie. La peur, la méfiance, la haine, la solitude sont des vibrations qui m’affectent profondément ainsi que toute vie, mais il y a quelque chose en moi qui transcende ces vibrations – je suis votre mère.

En vous connectant à cette partie de moi qui regarde avec compassion la souffrance et le chagrin, vous renforcez cette partie de moi – et de vous-même. Vous commencez alors littéralement à canaliser, à devenir un canal. Votre cœur s’ouvre au vaste flux de compassion qui existe dans l’univers. Non seulement ma compassion, mais aussi celle de nombreux autres êtres. Si vous faites partie de ce courant de compassion, vous restez en contact avec lui ; vous ne vous détournez pas de ce qu’il y a sur Terre : la lumière et l’obscurité. Vous n’essayez pas de fuir ce qui est là et votre cœur reste ouvert. C’est là votre don le plus profond, le plus grand : rester ici, être présent, ne pas juger, mais rendre votre cœur toujours plus ouvert et plus vaste afin que vous puissiez comprendre pourquoi les gens, et pourquoi vous aussi, faites des choses qui vont à l’encontre de la vie. Une conscience qui peut comprendre cela, et s’en tenir à cette compréhension, peut faire tomber les barrières et éliminer les blocages uniquement par la compassion, par une empathie profondément ressentie. Cela vous rend fort, et ne vous y trompez pas, l’amour est une force puissante. Être ouvert à la négativité, à la douleur et à la souffrance ne signifie pas que l’on s’y noie. C’est le pouvoir de l’amour qui permet de garder ses distances et de s’élever au-dessus de la souffrance, mais les ailes de l’amour touchent toujours la Terre et d’autres personnes.

Je vous demande de devenir un ange sur Terre et je sais que vous pouvez le devenir. Chaque être vivant sur Terre s’efforce de mener à bien sa propre danse, une danse parfaitement adaptée à sa nature unique, et vous avez votre propre danse. Pour vous, il y a toujours la prochaine étape qui convient à votre vie et qui correspond à ce que vous êtes actuellement. Ressentez-le un instant. Êtes-vous prêt à faire ce pas, même si vous ne savez pas ce qu’on vous demande ? Êtes-vous prêt à faire le pas suivant pour ouvrir votre cœur et guérir les vieilles douleurs ? Vous n’avez pas besoin de savoir comment cela va se passer ; vous n’avez pas besoin d’être capable de sonder la profondeur de votre âme pour faire ce prochain pas. Cela passe par la confiance ; sentez qu’il est bon de le faire. C’est ce que je vous demande, non pas de sauver le monde, mais de faire ce pas, votre prochain pas. C’est ce qui correspond au rythme et au chemin de développement de la Terre dans son ensemble, de toute cette sphère d’êtres. Nous le faisons ensemble. Si chaque être individuel achève sa danse, c’est le plus grand cadeau que l’on puisse faire à l’ensemble.

C’est pourquoi il est extrêmement important que vous vous connaissiez vous-même. Non pas pour regarder aveuglément ce que vous devriez être, ou ce que vous aimeriez être, mais pour voir qui vous êtes réellement, ici et maintenant ; ce qui se passe en vous ; les émotions que vous éprouvez le plus souvent : la tristesse que vous avez, ou vos désirs fervents, vos visions, et vos beaux sentiments. Si vous allez au fond de vous-même avec un cœur et un esprit ouverts, vous allez prendre conscience de la danse en vous, qui n’est pas une danse que vous avez créée, mais une danse que votre âme a créée pour vous. Vous serez alors plus à l’écoute de votre danse, qui n’a pas besoin d’être “parfaite”. Vous êtes ici pour apprendre à vous y accorder, alors gardez les choses simples. Tout ce que vous avez à faire, c’est de connaître les signaux de votre corps qui viennent de votre âme par le biais de vos pensées et de vos émotions. En observant silencieusement ce qui se passe en vous, vos pensées et vos émotions, vous pénétrerez plus profondément dans votre cœur et découvrirez ce qui vous donne le plus de joie. La joie est la réponse simple à de nombreuses questions que vous vous posez tous. Lorsque vous vous débattez avec une question, par exemple : “Dois-je faire ceci ou cela ? “Devrais-je faire ceci ou cela, ou dois-je m’abstenir ?”, demandez-vous plutôt : “Est-ce que cela me donne de la joie, est-ce que cela augmente la joie en moi ?”

La danse naturelle de la vie naît de la joie. Pensez à une danseuse de ballet. En fin de compte, la source de sa passion est la joie. La danse lui procure de la joie et de la satisfaction ; elle comble son âme. Cependant, elle doit aussi apprendre à surmonter la douleur en exerçant ses muscles et en pratiquant des mouvements maladroits – l’entraînement de son corps. La douleur n’entre pas en conflit avec la joie ; c’est quelque chose qu’elle est prête à endurer parce qu’elle est concentrée sur son objectif, qui est de s’exprimer parfaitement à travers la danse. Lorsque vous restez en contact avec la joie, vous vous connectez à votre essence et à la raison de toutes sortes de soucis dans votre vie. Vous commencez à sentir si quelque chose fait partie de votre objectif et vaut la peine d’être fait même si cela vous fait souffrir. Ou s’il y a des choses que vous préféreriez éviter parce qu’elles ne contribuent pas au but de votre vie. Osez vous poser la question : “Puis-je vivre dans la joie ? La joie peut-elle être mon guide ?”

Je vous salue tous du fond du cœur, du fond de l’Âme. Je vous respecte, quel que soit votre chemin de vie. Je vous demande de prendre ma main pour que nous puissions danser ensemble. Il y a un flux en moi, en vous et dans toute vie qui relie tout sur Terre. Sentez ce flux, comme il est ouvert. Vous êtes les bienvenus sur Terre ; je vous aime.

© Pamela Kribbe

Traduit et partagé par : Accueillir la Conscience Divine : https://consciencedivine.com

Source : https://www.jeshua.net

Print Friendly, PDF & Email
Étiquettes

Soutien au site

Ce site ne peut fonctionner sans votre aide. Merci pour votre soutien.

Je soutien ce site