Canalisations Lettres du Paradis

Lettre du Paradis : Faut-il Prétendre le Contraire ?

IMPORTANT : Dans le premier message du Voyage de l'Ascension, El Morya a clarifié un point important :
"Toute personne qui n’a pas terminé le Voyage du Pardon ne peut pas faire celui-ci. Vous devez le terminer avant de commencer celui-ci. Le choix vous appartient toujours. Si vous pensez pouvoir faire les deux en même temps, nous ne nous y opposerons pas. C’est votre décision. Et, à chaque décision, il y a toujours un résultat."
À l'origine, j'avais publié le voyage du pardon sur Messages Célestes. Le site étant fermé présentement, je vais publier ces messages ici sur Accueillir la Conscience Divine à partir du lundi 10 Juin.
Avec tout mon Amour... Bernard

Dieu a dit :

C’est l’Amour de Dieu qui vous soutient. Vous croyez en l’énergie. Vous croyez en l’énergie du soleil. L’énergie de Dieu est l’Amour. En vérité, l’Amour est la seule énergie qui existe. L’énergie de l’Amour est la Lumière. L’énergie de la Lumière est l’Amour. L’Amour est une énergie qui existe au-delà de toute comparaison, de tout contraste. Pourtant, vous placez la colère et l’hostilité à côté de l’Amour et vous les considérez comme égales. Vous considérez la négativité comme le revers de la médaille de l’Amour. C’est comme si vous teniez une ampoule de 15 watts devant le soleil et que vous disiez que l’ampoule, lorsqu’elle est allumée, peut être comparée au soleil.

Il n’y a pas de contraire à l’Amour. Les émotions négatives ne font pas le poids face à l’Amour. Autant comparer l’Univers à un moucheron. Il n’y a pas d’adversaire à l’Amour parce qu’il n’y en a pas de digne. Dans un match de boxe, on n’oppose pas un poids léger à un poids lourd.

Et pourtant, la Lumière est aussi légère que l’air. La lumière est la lumière. Tout a un nom. Quel que soit son nom, chaque chose est ce qu’elle est.

Le pain est du pain. Quelle que soit sa forme, quelle que soit sa conception particulière, c’est du pain.

Nous pouvons dire que je vous ai pétri comme du pain. L’Amour était la pâte que j’ai étalée. Je n’avais qu’un seul nom pour vous, et c’était l’Amour. Moi, l’Origine de l’Amour, j’ai une recette avec un seul ingrédient, et c’est l’Amour. Si vous voulez, considérez la Terre comme le four dans lequel je vous fais cuire. Je sais que vous en ressortirez identique à ce que vous étiez lorsque je vous ai mis au four. Quelle que soit la température à laquelle vous cuisez, vous serez toujours l’Amour. L’Amour est le levain de la vie. Il n’y en a pas d’autre.

Le dénominateur commun de la vie est l’Amour. Il n’y a pas de retour en arrière possible. Vous pouvez vaciller, essayer de revenir sur vos pas, vous inventer d’autres noms, mais vous êtes irrémédiablement l’Amour.

Vous pensez seulement pouvoir piquer l’Amour. Vous pouvez lui planter des épingles, lui jeter des tomates, lui tirer dessus avec un pistolet à billes, mais vous ne pouvez pas ébouriffer une seule plume de l’Amour. On peut le piétiner, s’en éloigner, l’enterrer, mais on ne peut pas le dissoudre. Vous pouvez le combattre – et ne l’avez-vous pas fait ? – et pourtant vous ne pouvez pas l’assommer. C’est comme si l’Amour était un mur de pierre sur lequel on se cogne sans cesse.

Mais, bien sûr, l’Amour n’est pas un mur de pierre. L’amour est l’amour et rien que l’amour. Il en a toujours été ainsi.

Tout ce monde que vous voyez, et tous les mots que vous utilisez, sont nés de l’Amour. L’Amour est la Source de tout. L’Amour est votre Source. Il est votre divinité. Vous pensez peut-être que la colère vous alimente. C’est l’Amour qui vous alimente. C’est même l’Amour qui alimente votre colère. La colère est simplement une tentative de mettre l’Amour de côté. Vous pensez que vous êtes bon à cela, en substituant la colère à l’Amour, mais vous n’êtes bon qu’à l’illusion. Abandonnez l’illusion que vous pouvez être autre chose que l’Amour. Cessez de lutter contre l’Amour. Abandonnez un combat qui n’est pas le vôtre et que vous ne pouvez pas gagner. L’Amour a déjà gagné. Vous ne pouvez même pas le tenir à bout de bras. Maintenant, Mes bien-aimés, soutenez l’Amour. Laissez tomber tout le reste et réclamez l’Amour qui est déjà le vôtre. Devez-vous prétendre le contraire ?

Vous pouvez vous tromper vous-même. Vous pouvez tromper le monde entier, mais vous ne Me trompez pas. Pour gagner, il faut donner, mais qu’y a-t-il à gagner quand on est déjà l’Amour ? Je vous aime tellement qu’il faut reconnaître l’Amour. Et vous aimez tellement vous reconnaître en donnant de l’Amour.

Canalisé par Gloria Wendroff

Traduit et partagé par : Accueillir la Conscience Divine : https://consciencedivine.com

Source : https://rainbowwaveoflight.wordpress.com

Print Friendly, PDF & Email
Étiquettes

Devenez Membre

Inscrivez-vous et...
- Éliminez les publicités
- Recevez des messages exclusifs

Je m'inscris

Soutien au site

Ce site ne peut fonctionner sans votre aide. Merci pour votre soutien.

Je soutien ce site