Canalisations Lettres du Paradis

Lettre du Paradis : Réfléchissez-y un instant

IMPORTANT : Dans le premier message du Voyage de l'Ascension, El Morya a clarifié un point important :
"Toute personne qui n’a pas terminé le Voyage du Pardon ne peut pas faire celui-ci. Vous devez le terminer avant de commencer celui-ci. Le choix vous appartient toujours. Si vous pensez pouvoir faire les deux en même temps, nous ne nous y opposerons pas. C’est votre décision. Et, à chaque décision, il y a toujours un résultat."
À l'origine, j'avais publié le voyage du pardon sur Messages Célestes. Le site étant fermé présentement, je vais publier ces messages ici sur Accueillir la Conscience Divine à partir du lundi 10 Juin.
Avec tout mon Amour... Bernard

Dieu a dit :

Ce n’est pas seulement une bribe de vos pensées qui doit changer. Ce n’est pas une modification ici ou là qui est nécessaire. Vous avez besoin d’un changement fondamental. Vous devez commencer à penser par vous-même. Vous pensez que vous le faites déjà, mais cette pensée est un autre exemple de la pensée mondiale que vous avez achetée.

La propagande vous a été transmise et vous vous y êtes laissé entraîner. Vous pensez être un penseur original, mais vous avez submergé votre originalité. Vous ne savez pas ce que vous pensez.

Vous êtes tellement entouré de pensées et de bruits dans tous les sens que vous avez capitulé. Mais maintenant, vous pouvez vous retirer de cet abandon de votre pensée. Vous pouvez reprendre votre propre cœur. Trouvez votre propre être maintenant. Accordez vos propres pensées à vous-même.

Personne n’est obligé d’être original pour le plaisir d’être original. C’est une chose de décider de suivre la pensée de masse et une autre de ne pas savoir qu’on l’est.

Personne ne vous hypnotise. Vous vous hypnotisez vous-même.

Vous avez conclu un partenariat. Vous avez volontairement accepté la pensée mondiale. Vous avez pensé qu’il n’y en avait pas d’autre. Vous êtes parti du principe que le monde savait de quoi il parlait. Vous vous êtes peut-être plaint, mais vous vous êtes plaint dans le cadre qui vous était proposé. Je vous donne un cadre plus large, non pas pour vous plaindre, mais pour avancer.

Je ne vous dis pas de désespérer du monde. Je vous dis d’y faire votre chemin, et le monde vous suivra.

Le monde vous dit que vous n’êtes pas à la hauteur. Je vous dis que vous dépassez de loin toutes les exigences du monde.

Si vous saviez au plus profond de votre cœur à quel point vous êtes merveilleux, vous vous arrêteriez un instant, n’est-ce pas, et vous cesseriez de courir après je-ne-sais-quoi. Vous deviendriez calme. Vous respireriez plus profondément et vous attireriez à vous une plus grande énergie.

Vous cesseriez de rationaliser. Vous cesseriez d’exiger beaucoup de choses de vous-même et vous cesseriez de vous trouver des excuses. Les excuses ne sont que l’autre face des raisons que vous vous donnez. Ces raisons ne sont peut-être pas vraies. Peut-être vous êtes-vous trompé de course. Peut-être courez-vous là où il n’y a pas de course du tout. Peut-être courez-vous dans la mauvaise direction. En ce qui concerne le monde, vous ne pourrez peut-être jamais le rattraper. Peut-être avez-vous besoin de faire un peu demi-tour. Au moins, faites une pause pour trouver votre direction.

En effet, il n’y a pas de course à faire.

Marchez plus lentement et vous arriverez plus vite.

Vous vous êtes enfui(e) de vous-même. Vous vous fuyez parce que vous craignez de découvrir que vous avez des lacunes. Vous pensez que c’est votre vérité. C’est la propagande que vous avez achetée. Vous pensez que vous êtes incomplet tel que vous êtes, et vous voulez donc l’approbation du monde. L’approbation est ce que vous recherchez. Vous recherchez l’approbation alors que vous avez déjà la mienne. Si vous cherchez l’approbation, vous avez acheté une contre-vérité, car vous avez été créé à Mon image et vous n’avez pas besoin d’essayer de vous approuver à travers les yeux d’un autre.

Considérez un instant que vous êtes merveilleux, que vous êtes complet et que vous n’avez rien à prouver.

Considérez un instant que le monde n’existe pas, qu’il n’y a que vous et moi, et que c’est tout ce qu’il y a.

Considérez un instant que le monde est une fantaisie que vous poursuivez, que vous vous en réveillez un instant et que vous vous retrouvez avec Moi.

Considérez un instant que vous êtes au sommet d’une montagne et que vous voyez toute la terre devant vous. Considérez qu’il n’y a personne pour vous dire ce que vous voyez devant vous. Que verriez-vous alors ? Quelle majesté verriez-vous ?

Le monde vous a appris à désespérer de vous-même et à attribuer votre désespoir au monde qui vous entoure. Il vous a appris ce qu’il y a à voir, et vous avez donc vu à travers des yeux rétrécis.

Maintenant, voyez par vous-même. Voyez de quoi vous êtes fait. Voyez ce que vous n’avez jamais vu auparavant. Voyez votre propre majesté devant vous. Que votre vision soit claire. Lorsque vous verrez, le monde tel que vous le connaissez changera sous vos yeux, et vous verrez ce que vous n’avez jamais vu auparavant, même si c’était là devant vous depuis le début. Et c’est là maintenant.

Canalisé par Gloria Wendroff

Traduit et partagé par : Accueillir la Conscience Divine : https://consciencedivine.com

Source : https://rainbowwaveoflight.wordpress.com

Print Friendly, PDF & Email
Étiquettes

Devenez Membre

Inscrivez-vous et...
- Éliminez les publicités
- Recevez des messages exclusifs

Je m'inscris

Soutien au site

Ce site ne peut fonctionner sans votre aide. Merci pour votre soutien.

Je soutien ce site