Canalisations

Saul : La Vie est Amour, Vous êtes Amour, et l’Amour est Sans Limite

IMPORTANT : Dans le premier message du Voyage de l'Ascension, El Morya a clarifié un point important :
"Toute personne qui n’a pas terminé le Voyage du Pardon ne peut pas faire celui-ci. Vous devez le terminer avant de commencer celui-ci. Le choix vous appartient toujours. Si vous pensez pouvoir faire les deux en même temps, nous ne nous y opposerons pas. C’est votre décision. Et, à chaque décision, il y a toujours un résultat."
À l'origine, j'avais publié le voyage du pardon sur Messages Célestes. Le site étant fermé présentement, je vais publier ces messages ici sur Accueillir la Conscience Divine à partir du lundi 10 Juin.
Avec tout mon Amour... Bernard

Il n’y a que Dieu, avec lequel chacun d’entre vous est éternellement un. Comprendre cela, alors que vous vivez votre vie dans des corps humains dont vous connaissez les limites, est impossible, et vous avez tendance à subir d’énormes sautes d’humeur qui nuisent gravement à la véritable joie de vivre, même si, dans le moment présent, tous vos besoins sont satisfaits. C’est très déroutant et déstabilisant pour vous, et comme vous êtes presque constamment alimentés par des événements mondains de nature très malheureuse et effrayante, il vous est très difficile d’être détendus et en paix pendant plus de quelques minutes à la fois, car vos egos ne cessent de vous présenter des pensées personnelles inquiétantes du type “et si”.

La vie est Amour et l’Amour est illimité, mais vous avez choisi l’expérience humaine de la limitation pour les leçons que vous souhaitez apprendre – pour parvenir à la réalisation que la séparation d’avec votre Source est tout à fait impossible, qu’elle n’a jamais eu lieu. Vous vous demandez peut-être comment l’expérience de la limitation peut vous apprendre que la séparation est impossible, alors qu’elle semble constamment vous démontrer qu’en fin de compte, vous êtes tous séparés et seuls. Vous naissez d’une relation dans la séparation d’un corps humain, où vous restez jusqu’à ce qu’il ne puisse plus soutenir la vie et que vous mouriez. Mais vous êtes l’Amour, vous n’êtes pas votre corps, et au fur et à mesure que votre conscience grandit, vous réalisez que votre conscience d’être en vie est vécue à travers votre corps, mais qu’elle n’est pas ce corps. Alors, à la mort, où va cette conscience ? Nombreux sont ceux qui pensent qu’elle disparaît également. Mais si vous écoutez vraiment votre conscience, votre centre d’être cœur/esprit, vous aurez une intuition, une connaissance que cela ne peut pas être vrai. Cette prise de conscience est édifiante, mais aussi déroutante.

Cependant, depuis le moment de votre création, vous avez toujours été vivants et vous le serez toujours parce que vous avez été créés pour jouir éternellement de la merveille qu’est Dieu, qui est Un, qui est Vous. Il n’y a pas de point final pour quiconque a été créé par Dieu parce que Dieu vit éternellement de plus en plus d’Amour dans une expansion créative constante et sans fin de Lui-même pour la Joie infinie de Lui-même et de tout ce qu’Il crée. Il n’y a pas de quoi être confus car il n’y a que l’Amour – rien d’autre – qui embrasse tout à tout moment.

Il n’y a donc aucune raison d’être confus. La confusion survient parce que vous vous permettez, en fait vous vous encouragez, à travers votre ego, à douter de la Réalité que vous êtes Un avec votre Source à chaque instant, et sans même un micro-moment de séparation d’avec Elle. Elle est TOUT, et vous êtes chacun une partie essentielle de Tout parce que c’est Sa volonté et aussi la vôtre.

Pourtant, en toute liberté, vous avez choisi de faire l’expérience de l’irréalité de la séparation d’avec la Source pour faire l’expérience de ce que vous pensiez vous accorder une indépendance totale – pour faire l’expérience de la liberté au-delà de la liberté infinie que vous aviez déjà, et dans laquelle vous avez été créés ! Et, parce que lorsqu’Elle vous a créés, Elle vous a dotés à ce moment-là de TOUT ce qu’Elle est et possède, il n’y a donc aucune possibilité de quoi que ce soit – liberté, pouvoir, capacité créatrice, conscience, Unité – au-delà de ce que vous avez déjà, et que vous avez eu depuis le moment magnifique de votre création.

Par conséquent, pour éprouver un sentiment de séparation, vous avez dû construire un environnement irréel dans lequel vous pouviez prétendre être séparés. Et grâce à vos énormes capacités créatives, vous avez pu le faire. Quoi que vous ayez pu penser avant de construire et d’entrer dans cet environnement irréel, une fois que vous y êtes entré, vous avez perdu tout souvenir ou toute connaissance de votre véritable nature, de qui vous étiez. Ce manque de mémoire de la Réalité est un aspect essentiel de l’environnement irréel de séparation que vous vous êtes construit. Elle fait partie du jeu de l’irréalité, qui est à présent beaucoup trop intense et générateur de peur pour que vous souhaitiez continuer à y jouer.

Il n’y a que Dieu/Réalité, et tout ce qu’Elle a créé est éternellement enveloppé dans la Sainteté qui est Mère/Père/Dieu. Votre état de séparation, apparemment très réel, est semblable à un rêve ou à une image qui se dissout lorsque vous vous en réveillez, sans laisser de souvenir ni de trace. Cependant, lorsque vous faites l’expérience d’être à l’intérieur de cet état, c’est terrifiant parce que vous n’avez pas la connaissance de votre inséparabilité d’avec votre Source. Vous vous sentez déconnectés, seuls, impuissants dans l’immensité de l’illusion que vous avez construite et dans laquelle vous vous trouvez comme des êtres minuscules ou insignifiants dans une immensité de formes matérielles qui semblent infinies. Quelle que soit la distance à laquelle la technologie moderne vous permet de scruter l’espace lointain du multivers, il semble n’avoir aucune limite. Dans cette immensité apparente, vous semblez n’être rien d’important, totalement dépourvu de sens. Et parce que c’est un cauchemar des plus horribles, vous avez fait tout ce qui était en votre pouvoir pour le nier, pour l’enfouir au plus profond de l’aspect inconscient et inaccessible de vos formes humaines, bien en dessous du niveau cérébral auquel votre intellect opère.

Votre réveil collectif est le résultat du choix collectif que l’humanité a fait de cesser de nier la Réalité. Malgré votre choix momentané de nier la Réalité, l’horreur de ce choix vous a finalement conduits à un point de décision – soit approfondir le déni et rendre ainsi le sentiment de séparation encore plus horrible et intense, soit faire confiance à l’existence de Dieu et s’éveiller – et vous avez collectivement choisi de vous éveiller. C’est le seul autre choix qui s’offre à vous tant que vous continuez à croire au monde illusoire de la forme. Vous n’avez cessé de le retarder, en partie à cause de l’intense sentiment de culpabilité qui anime votre ego et de la croyance qui en découle en un dieu irréel de jugement, de honte et de punition, et en partie parce que vous avez fait un excellent travail en vous convainquant que vous échapperez à l’horreur de la séparation par votre mort humaine. Aucune de ces croyances n’a de validité, elles sont, en vérité, totalement insensées. C’est la prise de conscience de cette folie qui vous a finalement conduit à ce moment, ce moment où vous avez choisi de vous éveiller à votre état naturel – la Réalité.

Par conséquent, lorsque vous vous rendez quotidiennement à l’intérieur, dans vos propres sanctuaires sacrés individuels pour un temps de calme essentiel, vous devez reconfirmer votre confiance absolue en Mère/Père/Dieu et vous permettre d’accepter que vous êtes et avez toujours été pleinement vivant et conscient de cette Vérité divine – que vous êtes, à chaque instant de votre existence éternelle – à l’unisson avec Elle, enveloppé et embrassé par Sa Présence infiniment aimante. Elle est l’unique Présence qui vous accepte complètement et inconditionnellement à chaque instant parce que vous êtes Son enfant divin et éternellement bien-aimé. La culpabilité, la honte, le jugement et la punition sont de l’ordre de l’illusion, totalement irréels, fruits de vos imaginations séparées, nébuleux, insubstantiels et absurdes.

Vous êtes tous l’Amour aimé par l’Amour – la Source, la Mère/Père/Dieu, l’Un qui est Tout – dans une intensité de Paix et de Joie que vos esprits humains sont totalement incapables de concevoir d’une manière significative.

Alors détendez-vous, vous êtes éternellement en sécurité et infiniment aimés – en dépit de toutes les impressions contraires que votre condition humaine, vos égos tenteraient de vous convaincre de vous engager avec – et de vous permettre, de connaître la Vérité de qui vous êtes.

Avec beaucoup d’amour, Saul.

Canalisé par John Smallman

Traduit et partagé par : Accueillir la Conscience Divine : https://consciencedivine.com

Source : https://johnsmallman.wordpress.com

Print Friendly, PDF & Email
Étiquettes

Devenez Membre

Inscrivez-vous et...
- Éliminez les publicités
- Recevez des messages exclusifs

Je m'inscris

Soutien au site

Ce site ne peut fonctionner sans votre aide. Merci pour votre soutien.

Je soutien ce site