Canalisations

El Morya – Notre Monde Aujourd’hui et les Dons

Chers frères de la planète Terre ! JE SUIS EL MORYA !

C’est avec une grande joie que je viens vers vous aujourd’hui. Pour vous apporter toujours de bonnes nouvelles, mais beaucoup ne peuvent pas voir que ce sont de bonnes nouvelles. Ils préfèrent s’accrocher aux problèmes, aux conflits, à ce qui est exposé par leurs médias. Je peux vous dire que beaucoup d’esprits sont déséquilibrés, car la grande majorité des gens sur cette planète ont un ego très actif, très fort, qui ne leur permet pas de regarder leurs propres défauts avec Amour. Ces personnes observent donc leurs erreurs, mais elles n’essaient pas de s’améliorer, elles se révoltent et réussissent souvent à se rendre pire qu’elles ne l’étaient déjà.

Cela se passe partout sur votre planète, des gens qui vont vers la Lumière et d’autres qui vont dans la direction opposée. En pensant que ce n’est plus la peine d’être un être de bien, d’être un être qui aime son prochain, vous pensez que les subterfuges, les raccourcis, peu honnêtes ou même violents, deviennent la source de votre joie, de votre vie. L’esprit humain a toujours été manipulé et dominé, pour voir les choses avec les yeux de la matrice. Beaucoup, sans jamais être remis en question, ont accepté comme vérité tout ce qu’ils ont vécu et tout ce qu’ils vivent. Ils ne croient pas aux changements, ils ne croient pas à un Nouveau Monde, à un Nouveau Temps. C’est inacceptable, inconcevable pour eux. Et ils comprennent, d’après le regard qu’ils portent, que le mal gagne, qu’il est à tous les coins de rue, qu’il provoque des accidents, des morts, de la violence.

Puis vous commencez à réaliser que rejoindre ce camp est la meilleure solution, puisqu’ils gagnent, les rejoindre est une bonne pratique. Alors je vous demande : est-ce qu’ils gagnent ? Est-ce qu’ils prennent vraiment le contrôle de votre monde ? Ou est-ce que c’est fait pour que vous le croyiez ? Les nouvelles sont très intelligentes ; elles provoquent la douleur, la peur, l’effroi et le désespoir. Et cela a toujours été le but des médias en général, de mettre l’humanité sous l’emprise de la peur, sous l’emprise de l’inefficacité, de la mauvaise volonté.

Ceux qui regardent ce qui est dit et voient qu’il s’agit d’une tentative désespérée d’impliquer de plus en plus, les esprits faibles, entendent et comprennent tout cela. Parce qu’ils savent que la planète est encore belle, qu’il y a des gens au cœur pur, qu’il y a des gens qui aiment leur prochain. Votre monde n’est pas aussi laid qu’ils le peignent, il n’est pas aussi perdu qu’ils le disent. Votre monde est-il déséquilibré ? Oui, mais pourquoi ? Parce que les masques sont tombés, ce monde rose auquel beaucoup croient n’existe pas vraiment, et vous en saurez encore beaucoup plus.

Pas un millième de ce qui doit être révélé ne vous est parvenu. Et si, en ce moment où l’on montre beaucoup plus tôt, beaucoup moins que le millième, vous désespérez déjà, qu’adviendra-t-il de vous lorsque les plus grandes vérités seront dites ? Vous perdrez votre foi, votre confiance, votre équilibre ? et que ferez-vous ? Allez-vous vous enfuir, en criant, en hurlant ? Les vérités sont dures, nous comprenons qu’elles soient dures, parce que vous avez été trompés pendant trop longtemps. Et la Lumière qui atteint toutes les consciences sur cette planète amène beaucoup de gens à commencer à voir les choses d’une manière différente. Parce qu’il n’y a plus de voiles, il n’y a plus de masques, tout est maintenant ce qu’il est et ce qu’il a toujours été, rien n’a empiré. Tout est en train d’être révélé, votre monde a toujours été comme ça, ça ne s’aggrave pas, c’est la vérité, vous ne saviez simplement pas jusqu’où les tentacules du mal étaient allés.

Ne soyez pas surpris, cela s’est toujours produit, même si c’est bizarre et dégoûtant. Ces choses sont toujours arrivées, mais elles n’ont pas été montrées, elles n’ont pas été exposées, parce qu’elles ne pouvaient pas montrer un monde aussi laid. Mais aujourd’hui la tactique est différente, la tactique est de montrer tout ce qui existe, vraiment, parce qu’ils ne peuvent plus le cacher. Ils utilisent donc une autre tactique, ils montrent tout pour apporter le désespoir et la peur. Rien n’est nouveau, tout est très vieux et très ancien, ces pratiques ne sont pas nouvelles, elles datent de plusieurs millénaires.

Alors ce que chacun d’entre vous doit faire, lorsque vous ressentez de la peur face au monde extérieur : regardez le ciel, il est toujours bleu, la nuit les étoiles brillent toujours, les oiseaux chantent toujours, rien n’est disparu, rien n’est révolu. Vous êtes au début d’une nouvelle ère, où tout va progressivement changer. Mais ce qui est important, c’est que vous regardiez tout avec les yeux de l’Amour. Ne voyez pas le mal à l’œuvre, ne le regardez pas, regardez la nature, regardez combien est belle la croissance d’une fleur, combien est beau le flux d’une rivière, la mer qui clapote sur ses rives. Je peux dire que la nature est également déséquilibrée, pour quelle raison ? A cause de ce qui a été fait depuis si longtemps, mais elle résiste, elle survit, elle continue chaque jour, plus de fleurs naissent chaque jour, plus d’animaux naissent, la perfection de la vie continue.

Ainsi, si chacun de vous se regarde et regarde son environnement avec les yeux de l’Amour, rien de ce qui se passera à l’extérieur ne vous dérangera, rien n’attirera votre attention. Vous serez même capable de voir mais vous comprendrez que tout ce qui arrive a un but, ce n’est pas l’œuvre du mal comme on vous le fait croire. Les leçons sont appliquées, les récoltes sont faites, de ce que vous avez planté il y a des siècles et des millénaires. Il n’y a donc rien de mal, ce ne sont que des conséquences. Mais vous devez regarder avec les yeux de l’Amour, apprendre les leçons, collaborer pour que des actions plus bénéfiques aient lieu, collaborer pour que tout se passe de la meilleure façon possible.

Oubliez ce qui est à l’extérieur. Les frères souffrent, oui, soyez aussi solidaires que possible, mais ne souffrez pas pour eux, ils récoltent ce qu’ils ont semé. Chacun traverse ce qu’il doit traverser et chacun d’entre vous peut l’aider dans cette aventure en lui apportant son soutien, rien de plus. Essayer de changer le chemin de quelqu’un qui souffre, c’est l’éloigner de l’accomplissement de ses leçons. Vous pouvez lui montrer un chemin et le laisser décider s’il veut changer pour ce chemin que vous lui présentez. Maintenant, s’il ne veut pas, n’insistez pas, cela fait partie de sa nature.

Il est important que chaque être sur cette planète ne tolère pas consciemment qu’un frère ou une sœur ait faim, il ne peut y avoir de jugement sur quelqu’un qui a faim, vous pouvez et devez l’aider à se nourrir. Maintenant, que cet acte vienne du cœur, et non d’un échange avec l’univers. Vous pouvez l’aider tant que vous n’interférez pas dans son parcours, vous pouvez toujours lui laisser le choix, il n’est pas imposé que vous aidiez qui que ce soit.

Tout le monde n’est pas prêt à être aidé, il y a beaucoup d’ego. De la même manière que beaucoup sont aidés et deviennent complaisants, ils pensent que l’autre a l’obligation de prendre soin de lui. Personne n’est obligé de faire quoi que ce soit, chacun doit faire tout ce qu’il fait avec son cœur, et non par obligation. Donc ceux qui demandent de l’aide font fausse route, on ne peut pas demander de l’aide à quelqu’un. Les gens font des dons s’ils le veulent, parce que lorsque vous demandez de l’aide, vous faites un pas en arrière sur votre chemin, il y a quelque chose là que vous ne voulez pas voir pour recevoir de l’aide.

C’est un sujet très complexe, mais avec le temps, vous comprendrez que vous pouvez et devez aider, mais avec votre cœur, sans jugement. Et l’idéal est de ne jamais en aider un seul, mais plusieurs. Parce que lorsque vous commencez à aider, vous créez toujours un lien qui est souvent difficile à rompre. Parce que celui qui donne pense comment sera l’autre et celui qui reçoit, pense pourquoi je ne reçois pas plus, et ressent de la colère parce qu’il ne reçoit pas plus. C’est donc un lien dangereux, très dangereux.

Il est nécessaire que les personnes qui ont besoin d’aide soient aidées, oui, mais l’aide ne peut pas avoir de visage, l’aide ne peut pas avoir de visage, afin que ce lien ne soit pas créé. Peu importe à qui, vous pouvez aider de nombreux frères, mais sans visage, ne créez pas de lien avec les personnes que vous aidez, ce n’est pas bon pour vous ni pour ceux qui reçoivent. C’est comme si la prospérité était liée pour les deux, car si vous n’en aidez qu’un, vous avez oublié le reste et celui qui reçoit devient complaisant, il ne cherche pas à s’améliorer car il sait qu’il recevra.

Donc le don, je le répète encore une fois ; il ne devrait pas avoir de visage, il ne devrait pas avoir de visage. Il existe de nombreuses façons d’aider, sans visage. C’est la façon la plus simple et la plus facile de donner, ne créez pas de liens, car cela est dangereux pour les deux parties. Surpris, surpris par ce que je dis ? Non, ne le soyez pas, donner est un sentiment très noble, mais il peut prendre d’autres formes. Le vrai don doit venir du cœur. Vous pouvez même faire des dons à ceux que vous connaissez, mais au fond de vous, vous jugerez, au fond de vous, vous direz : “Pourquoi est-il dans cette situation ? Pourquoi est-ce qu’il subit ça ? Pourquoi ne sait-il pas comment s’y prendre ? Pourquoi ne veut-il pas s’en occuper ?” Vous vous demandez au fond de vous.

Réalisez donc qu’il n’y a pas de cœur là-dedans, il y a ce sentiment, “Je vais faire un don parce que c’est bien de faire un don”, sans cœur ce n’est pas bien. Apprenez ceci : le don doit être sans visage. Si vous voulez faire un don à quelqu’un, faites une surprise, donnez sans nommer l’expéditeur, ne créez pas de liens, les liens sont la pire forme de don qui existe, car les deux sont liés, l’un à l’autre. Et tout ce qui est attaché est un poids sur votre chemin, cela ralentit la vitesse de votre abondance.

Ainsi, ceux qui pensent faire un don et alimenter leur démarche, s’il y a un lien, ne le font pas, car au fond, le sentiment ne vient pas du cœur. Je peux dire qu’il y a de rares exceptions, de ceux qui aident avec le cœur et qui ne remettent rien en question. Parce que la plupart font des dons et posent des questions. Donc ce n’est pas bon pour ceux qui donnent et ce n’est pas bon pour ceux qui reçoivent. Essayez de couper ces liens, car non seulement celui qui donne est lié, mais aussi celui qui reçoit. Parce que le simple fait de savoir que vous recevrez chaque mois, il y a aussi cette interrogation : pourquoi pas plus ? La gratitude est loin, ne créez pas de liens, vous pouvez aider beaucoup de gens, mais sans visages. Malheureusement, l’être humain est ainsi fait, ceux qui gagnent veulent toujours plus et ceux qui donnent remettent toujours en question.

Apprenez cette leçon, en ce moment sur votre planète beaucoup de frères ont besoin d’un don, pour leur propre voyage. Mais ce n’est pas à vous de les juger, mettez-les dans un grand pot et tous recevront de qui ? Vous ne savez pas, vous êtes dans le sac.

Vous aidez donc du fond du cœur et vous ne savez pas à qui ce don reviendra. Vous comprenez ? C’est ainsi que vous devez donner, sans attachements, sans visages, afin qu’il n’y ait pas de jugement et qu’il n’y ait pas d’ingratitude. Beaucoup d’entre vous ne sont peut-être pas d’accord avec ce que je dis, mais soyez-en sûrs, donner des liens n’est bon pour aucun des deux camps. Soyez-en sûrs, ce n’est bon pour aucun des deux camps.

Donc, vous ne voulez pas savoir qui sont les visages, juste faire un don. Il y a beaucoup de gens sérieux, beaucoup d’organisations sérieuses, qui savent comment faire entrer votre don. C’est donc ainsi que chacun d’entre vous doit se présenter à partir de maintenant. Brisez les liens, c’est essentiel pour votre voyage à tous les deux, vous n’êtes pas obligé de porter quelqu’un et chacun doit marcher sur ses propres jambes, sans s’accrocher à personne.

Il s’agit d’une leçon, complexe mais facile à résoudre. Brisez tous les liens que vous avez avec les personnes qui font des dons. Réfléchissez bien et laissez toujours parler votre cœur. Le temps est à la solidarité, le temps est à la recherche de frères et sœurs dans le besoin, mais ne créez pas de liens.

Canalisé par Vania Rodrigues

Traduit du Portugais pour : https://consciencedivine.com

Partagé par : https://consciencedivine.com

Source : https://www.anjoseluz.com

Print Friendly, PDF & Email
Étiquettes