Canalisations

Le Chemin de l’Ascension

Le chemin de l’ascension est le chemin de votre liberté et de votre libération. Mais comment y parvenir si vous ne savez pas ce que cela signifie ? Comment parvenir à l’amour inconditionnel si vous ne savez pas ce que signifie l’amour, si votre idée de l’amour est de posséder ?

Oubliez l’amour, commencez par l’appréciation. Il n’est pas nécessaire d’aimer quelque chose pour en apprécier un aspect. Vous n’avez pas besoin d’aimer votre maison pour apprécier le fait de dormir sur un matelas moelleux. Vous n’avez pas besoin d’aimer votre voisin pour apprécier le fait qu’il reste discret ou qu’il surveille votre maison en votre absence. Vous n’avez pas besoin d’aimer votre chaise pour apprécier le soutien qu’elle vous apporte lorsque vous vous asseyez dessus. Vous n’avez pas besoin d’aimer votre voiture pour apprécier le fait qu’elle vous conduise en toute sécurité là où vous devez aller. Commencez par là.

Oubliez la joie et le bonheur, car votre idée de la joie est liée au fait de faire quelque chose, d’être avec quelqu’un ou d’accomplir quelque chose. Oubliez la joie, commencez par vous sentir mieux. Lorsque vous faites un choix qui vous semble meilleur que l’autre choix que vous auriez pu faire, vous êtes sur la voie de la joie. Commencez par vous sentir mieux.

Commencez par déléguer aux forces universelles tout ce qui est lourd et vous serez alors sur le chemin de la lumière.

Oubliez la compassion, car l’idée que vous vous en faites ressemble à de la pitié et à de la résistance. Envoyez à ceux qui souffrent vos prières pour les vaincre. Envoyez-leur l’intention que vous aimeriez recevoir si vous étiez à leur place.

Pour avancer sur le chemin de la liberté et de l’amour, vous devez vous ouvrir à différentes manières et expressions de ce que cela signifie.

Oubliez l’abondance, commencez par avoir assez. Vous n’avez pas besoin d’avoir tout en abondance à chaque instant, mais vous pouvez reconnaître que vous avez assez de ce dont vous avez besoin à chaque instant et faire en sorte que cela suffise.

Lorsque vous avez le ventre plein, vous avez suffisamment mangé. Lorsque vous vous réveillez frais et dispos, c’est que vous avez suffisamment dormi. Lorsque vous consacrez du temps et des efforts à un projet, vous avez suffisamment travaillé. Lorsque vous allez au magasin et que vous vous trouvez dans une allée pleine de produits et de variété, vous avez suffisamment de choix. Commencez par assez.

Si le chemin était comme un bâton de mesure, ne vous mesurez pas avec l’extrémité du bâton. Prenez note du fait que vous vous déplacez un peu plus vers la fin, car c’est le chemin et la fin est une destination.

Oubliez donc la perfection en tant que produit final et commencez par faire mieux, un peu mieux.

Vous devez modifier votre façon de voir et de mesurer les choses afin de vous libérer de ces concepts et définitions et de les dépasser. Et lorsque vous vous libérez des définitions, des boîtes qui définissent les choses avec des frontières, vous êtes maintenant libre d’aller au-delà de ces boîtes, au-delà de la 3D.

C’est un chemin, une ligne directe vers plus, donc vous commencez là où vous êtes et vous vous déplacez vers un peu mieux.

Vous vous sentez un peu mieux.

Apprécier un peu plus.

Se sentir un peu plus rassasié.

Se sentir un peu plus léger.

Et le moment viendra, au fur et à mesure que vous avancez sur ce chemin, où vous serez devenu plus léger, plus grand, plus grand, meilleur, plus plein…. une version plus grande de vous-même.

Ne vous compliquez pas la vie.

Ne vous rendez pas la tâche difficile.

Le Conseil, canalisé par Nadina Boun

Traduit et partagé par : Accueillir la Conscience Divine : https://consciencedivine.com

Source : https://nowmessages.wordpress.com

Print Friendly, PDF & Email
Étiquettes