Canalisations

Lever les obstacles à la liberté

IMPORTANT : Dans le premier message du Voyage de l'Ascension, El Morya a clarifié un point important :
"Toute personne qui n’a pas terminé le Voyage du Pardon ne peut pas faire celui-ci. Vous devez le terminer avant de commencer celui-ci. Le choix vous appartient toujours. Si vous pensez pouvoir faire les deux en même temps, nous ne nous y opposerons pas. C’est votre décision. Et, à chaque décision, il y a toujours un résultat."
À l'origine, j'avais publié le voyage du pardon sur Messages Célestes. Le site étant fermé présentement, je vais publier ces messages ici sur Accueillir la Conscience Divine à partir du lundi 10 Juin.
Avec tout mon Amour... Bernard

Messages de Maitreya et El Morya

Il n’y a personne au monde qui connaisse et comprenne votre histoire mieux que vous. Cela dit, il se peut que certains aspects de votre royaume intérieur connaissent la douleur que vous avez ressentie et les limites silencieuses que vous êtes prêt à franchir pour préserver cette zone, quel qu’en soit le prix.

Si le bonheur n’a pas été fiable, vous l’évitez peut-être inconsciemment. Il en va de même pour l’amour.

Comme Mère Marie l’a déjà mentionné, “Recommençons à zéro”.

“Final sale” (Vente finale) sonne un peu comme “final sail” (voile finale), vous dirait El Morya. Peu importe comment vous l’épelez, “pain” (douleur) et “pane” (vitre) sonneront toujours de la même façon.

Êtes-vous prêt à permettre aux vents du changement d’ouvrir quelques fenêtres et portes pour que vous puissiez voyager avec la lumière de l’âme à la barre, guidant le chemin ?

Laisseriez-vous consciemment tomber l’ancre là où vous êtes maintenant si vous sentiez, au fond de vous, qu’un autre port vous fait signe ?

Si vous souhaitez faire le point sur votre vie, n’oubliez pas que nombreux sont ceux qui échangeraient volontiers leur place avec vous.

Concentrez-vous d’abord sur la gratitude et laissez-la se développer pour qu’elle alimente les feux de la liberté en vous. C’est là que commence le véritable changement.

Si je devais vous mettre au défi de faire une chose aujourd’hui, ce serait de faire une différence dans la vie de quelqu’un. N’hésitez pas à laisser ce “quelqu’un” être vous.

Remplissez votre puits pour alimenter votre volonté et accordez-vous la compassion et la grâce que vous n’avez pas reçues par le passé.

Comme le “changement” fait partie du “défi”, il est en vous de jeter l’ancre dans ce moment présent avec le mantra suivant à l’esprit :

“Je SUIS digne d’être vu et entendu.”

Laissez-le résonner dans votre chambre intérieure et permettez au chant de l’âme de répéter ces mots aussi souvent qu’il le faut :

“Votre voix compte.”

De même que le “moment” fait également partie du “mouvement”, il est dans le pouvoir de votre âme de fournir toute lumière nécessaire pour vous guider dans votre progression.

Maitreya

Le pire dans le fait de commettre une erreur n’est pas que certaines personnes n’acceptent pas de s’excuser, c’est qu’elles commencent à filtrer leurs perceptions à travers la lentille myope d’un seul événement et ne regardent pas la totalité du comportement global de l’autre personne.

Pour certains, le fait de juger (ou, plutôt, de mal estimer) est une réorientation (ou peut-être une projection) de sorte que leurs propres transgressions ne seront plus au premier plan de leur esprit, si tant est qu’elles l’aient été. (Je mentionne ceci parce que les résidus de leurs propres blessures et mécontentements pourraient être tapis dans l’ombre et ne répondront que lorsqu’ils seront déclenchés).

“Si personne d’autre ne projetait ses besoins non satisfaits ou ses blessures non guéries, dans quel genre de monde vivrions-nous ?”, se demandent peut-être quelques-uns à voix haute.

Personne ne sera jamais “parfait” aux yeux d’un autre. Cela dit, ce qui est considéré comme une norme élevée pour certains peut être le strict minimum pour d’autres.

Vous êtes tous parfaitement imparfaits, tout comme ceux d’entre nous qui supervisent l’évolution de l’humanité depuis bien plus longtemps que certains pourraient le croire.

Les enseignements secrets des siècles passés ont été soigneusement gardés par les personnes qui cherchaient à les garder bien cachés de ceux qui avaient tendance à condamner la liberté intérieure parce qu’elle détournait de la croyance qu’une hiérarchie extérieure était nécessaire pour obtenir l’illumination – ou le pardon, d’ailleurs.

Souvenez-vous que la Terre est toujours ronde, n’en déplaise à ceux qui continuent de croire le contraire. Rappelez-vous également que vous serez toujours digne de l’amour de l’âme, malgré ceux qui continuent à croire le contraire.

Plus tôt l’amour sera placé au premier plan de vos systèmes de croyance personnels et collectifs, plus tôt la paix qui a échappé aux cœurs et aux esprits encombrés commencera à poindre, ouvrant la voie à une période de croissance extraordinaire.

La guérison nécessite des sentiments. Vous ne pouvez pas prendre quelqu’un en otage, métaphoriquement parlant. Vous devez choisir de vous libérer de tout ce qui empêche l’amour d’être la source de votre épanouissement intérieur.

Vous n’avez pas besoin de vous évader. Vous devez vous centrer sur la liberté.

Faites confiance à votre âme pour ne jamais avoir honte ou fuir les périodes où vous avez pu trébucher.

Ce qui compte, c’est que vous vous releviez.

À chaque.

Unique.

Moment.

L’âme sait marquer des points bien mieux que l’ego ne le fera jamais.

Essayez là pour voir. Elle pourrait vous aller mieux que vous ne le pensez.

El Morya

Canalisé par Sheridan Cooke

Traduit et partagé par : Accueillir la Conscience Divine : https://consciencedivine.com

Source : https://sheridancooke.blog/

Print Friendly, PDF & Email
Étiquettes

Devenez Membre

Inscrivez-vous et...
- Éliminez les publicités
- Recevez des messages exclusifs

Je m'inscris

Soutien au site

Ce site ne peut fonctionner sans votre aide. Merci pour votre soutien.

Je soutien ce site