Canalisations

Questions sur la recherche sonore et musicale et sur l’engagement politique

IMPORTANT : Dans le premier message du Voyage de l'Ascension, El Morya a clarifié un point important :
"Toute personne qui n’a pas terminé le Voyage du Pardon ne peut pas faire celui-ci. Vous devez le terminer avant de commencer celui-ci. Le choix vous appartient toujours. Si vous pensez pouvoir faire les deux en même temps, nous ne nous y opposerons pas. C’est votre décision. Et, à chaque décision, il y a toujours un résultat."
À l'origine, j'avais publié le voyage du pardon sur Messages Célestes. Le site étant fermé présentement, je vais publier ces messages ici sur Accueillir la Conscience Divine à partir du lundi 10 Juin.
Avec tout mon Amour... Bernard

Bonjour Foelia. Merci d’être là, simplement.

Bonjour, amis d’Ishtar.

C’est une joie pour nous de travailler ainsi à notre rapprochement, au rapprochement de nos fréquences de vie. Ce rapprochement nécessite un grand travail. Il nécessite de creuser des canaux de conscience dans votre matière dense, afin qu’une vie plus intense puisse l’irriguer. Nous avons pour ainsi dire du pain sur la planche ! Alors nous sommes disponibles pour répondre à vos questions.

Ce mois-ci, beaucoup de questions tournent autour de cette transmission que vous avez donnée concernant la technologie du son. Je pourrais les rassembler comme ceci :

Question : Pouvez-vous nous donner plus d’indications concrètes pour que ces compréhensions puissent nous toucher et que la technologie évolue en conséquence ? Pouvez-vous nous donner des indications pratiques ?

Je sens un nouvel interlocuteur s’avancer.

Oui, Foelia. Comme je te l’avais promis en son temps, je peux revenir vers toi maintenant, et vers vous tous. Vous me qualifieriez sans doute de « scientifique » avec votre vocabulaire, mais votre compréhension de ce mot doit aussi s’élargir pour que vous puissiez vous aventurer dans cette gigantesque contemplation de la mécanique de notre univers.

Nous devons commencer par le commencement : pour comprendre, il faut faire place nette en vous. Votre récipient de compréhension ne pourra rien recevoir de plus s’il est empli de croyances et de dogmes que vous appelez « savoirs ». L’état d’esprit scientifique est un état d’ouverture absolue, un état d’enthousiasme face à la contemplation de l’univers. Les technologies ne sont pas le fruit d’un savoir sec, mais les extensions évidentes d’un état de conscience sur lequel vos compréhensions naissent de vos expériences personnelles directes.

Nous devons vous faire comprendre que la compréhension nait de la créativité.

Cela peut sembler étrange comme approche. Pourrais-tu expliciter ?

Bien sûr. Et c’est joyeux pour moi d’expliciter. Pourquoi ? Parce que je suis en train, par l’intermédiaire de notre relation, de créer un chemin pour vous faire toucher une expérience, pour vous connecter à cette expérience de compréhension. Comprendre, c’est se connecter à un certain fil, à une certaine longueur d’onde sur laquelle circule de l’information sous forme d’expérience. Se baigner dans cette fréquence EST l’expérience qui vient s’exalter sous forme de compréhension. Ensuite, cette expérience peut être traduite en mots, en concepts entendables par d’autres. C’est ce que vous pouvez appeler la connaissance. Mais la connaissance n’est pas l’expérience, elle n’est qu’un chemin tracé vers elle, créé et partagé par ceux qui l’ont réellement vécue. Comprends-tu ? Comprenez-vous ?

Oui, merci ! C’est tellement important et beau de reconnaitre cette réalité.

Sur votre planète, l’état de conscience majoritaire reste celui de la croyance. Ce qui signifie que vous prenez le savoir rapporté par certains pour une vérité. Ainsi, bien peu d’entre vous se baignent réellement dans l’expérience. Un scientifique est un être dont la joie est de se baigner dans de nouvelles fréquences expérientielles et d’en créer une connaissance accessible à d’autres. Ainsi, un scientifique est avant tout un artiste, pas un régurgiteur de savoir, de dogmes, de croyances.

Il y a encore peu d’artistes scientifiques sur votre planète, mais cela peut changer rapidement. Plus il y aura d’êtres connectés à leur joie d’explorer l’univers par leurs propres perceptions, plus certains parmi eux se découvriront scientifiques de cette nouvelle conscience, votre environnement technologique se métamorphosera en conséquence.

Alors, vous voudriez connaitre des détails techniques par rapport à la technologie du son. Et nous allons vous en partager avec joie. Mais vous allez comprendre que ces détails techniques ne sont pas des savoirs. Ce sont des canaux de compréhension que nous avons à créer ensemble. Et ces canaux ne se créeront qu’en étant parcourus et entretenus par vous, par un état de conscience qui est celui de l’enthousiasme. Vous ne trouverez pas et ne comprendrez pas ce que nous avons à partager si vous n’aimez pas.

Que veux-tu dire ?

Que ces technologies dont nous parlons sont des technologies émanant du beau, de votre amour du beau, de votre amour pour l’univers, tant intérieur qu’extérieur, et de votre amour de servir.

Tu veux dire que vous ne transmettrez pas de « savoirs » mais que nous pouvons creuser ensemble un canal vers un état de conscience dont découleront spontanément de nouvelles compréhensions et donc de nouvelles technologies ?

C’est bien résumé, Foelia.

Merci !

Il nous importe plus de vous aider à vous hisser sur les plans sur lesquels ces compréhensions sont disponibles plutôt que de vous transmettre simplement une connaissance dont vous ne pourriez avoir l’expérience directe. Quand nous parlons d’expérience, il s’agit d’expérience de la pensée, d’expérience du coeur, d’expérience intérieure. Toute découverte provient d’une expérience. La question, lorsque vous vous sentez être des chercheurs, est plus l’intention avec laquelle vous cherchez que l’objectif que vous pensez viser.

Nous allons cependant vous mettre sur la voie, puisque c’est ainsi que nous pourrons réveiller ou émuler des vocations scientifiques.

Quel que soit le domaine scientifique auquel vous vous intéressez, c’est la qualité de vos questions qui vous mèneront à faire des pas sur le chemin de vos explorations et de vos nouvelles compréhensions.

Que veux-tu dire ?

Que votre recherche devrait être un aller-retour entre expérimentation matérielle et questionnement intellectuel et l’intuition. L’expérimentation matérielle, vous le comprenez bien, c’est mettre la main à la pâte, jouer avec la matière que vous étudiez. Le questionnement intellectuel, c’est la focalisation de votre énergie mentale sur l’endroit que vous ne comprenez pas encore. Tout en focalisant votre attention mentale, si vous vous ouvrez à l’intuition, vous recevrez des informations dans la direction de votre regard. L’essentiel du chemin se fera dans la création. Vous inventerez des manières de comprendre les choses, que vous appelez des modèles, et ceux-ci se développeront progressivement, à mesure que votre intuition questionnera la matière et que la matière questionnera votre intuition. Vous, scientifiques, êtes le pont entre deux états de conscience. Comprenez-vous ?

Oui, je pense.

Ainsi, nous ne pourrons répondre qu’à des questions précises émanant de vos expérimentations directes. Nous serons là pour vous inspirer. Comme il s’agit d’une route à parcourir individuellement au travers de chemins de compréhension, tu ne pourras transmettre nos réponses qu’à des questions que tu comprends pleinement, Foelia. Note-le bien.

Alors, je devrais moi-même expérimenter, faire mes expériences avec la matière ? Je ne suis pas certaine de disposer de ce temps ou de cet enthousiasme-là !

Oui, tu ne comprendras jamais mieux que ce qui concerne ton champ de recherche.

Alors, pourquoi proposer à d’autres de poser des questions à travers moi ?

Chacun son domaine. Tu peux orienter, mais pas trouver à leur place. Pour avancer dans leurs recherches, les chercheurs doivent déblayer le canal de leur propre intuition. Vous devez comprendre que l’intuition est en réalité une connexion à une connaissance universelle globale, comme si vous vous connectiez à un réseau immense. Par le fait de poser des questions précises à ce réseau, vous recevrez des informations précises en retour, sous forme d’impulsions intuitives. Sans question, votre requête se disperse, perd de sa consistance et vous ne recevrez en retour que des messages sans queue ni tête, porteurs de peu d’aide concrète.

Alors, amis, posez avant tout vos questions à votre intuition. Ensuite seulement, après avoir parcouru un bout de chemin, posez-les-nous par l’intermédiaire de Foelia. C’est une manière d’avancer. Posez-les avec le plus de précision possible. Foelia doit les comprendre parfaitement sans quoi nous ne pourrons déposer qu’une orientation abstraite en elle en guise de réponse. Poser des questions est un art, que chacun de vous peut cultiver. Foelia le fait pour elle-même depuis longtemps, ce qui fait qu’elle peut aider en ce sens. Mais le canal devrait s’ouvrir chez chacun d’entre vous.

Concernant cette recherche possible sur le son, avez-vous un protocole de départ à nous partager ?

Oui. Nous ne vous dirons pas ce qu’il y a à trouver, mais nous pouvons vous donner la carte du territoire à explorer. Seuls ceux qui l’exploreront dans la matière auront des questions suffisamment précises pour que des réponses sensées leur soient inspirées. Voici comment vous pouvez commencer.

Dans chaque expérience, il y a un côté intérieur et un côté extérieur. L’expérimentateur a son chemin à faire en lui-même en miroir de celui qu’il fait à l’extérieur avec la matière.

Pour le côté intérieur, l’expérimentateur prendra un moment d’immobilité et de silence. Plus le silence sera habité d’attention, plus pourra se faire entendre, au centre de son crâne, un ensemble de sons. Nous proposons à l’expérimentateur de scanner toute la gamme des fréquences, du grave à l’aigu, et de l’aigu au grave. Qu’il descende et monte alternativement en lui-même et qu’il puisse noter, le plus précisément possible les fréquences qu’il entend. Il s’agit là de fréquences réellement existantes, bien que subtiles. Il n’est pas aisé de les détecter. Aussi, l’expérimentateur enthousiaste est invité à reproduire l’expérience quotidiennement, afin de se familiariser avec ces fréquences intérieures. Il finira alors par constater qu’elles varient peu et pourra ainsi créer un brouillon de carte d’identité sonore de son intériorité.

Tu veux dire que nous allons nous retrouver avec une liste de fréquences qui caractérisent notre être ?

Pas forcément votre être, parce qu’il vous faudra déterminer l’origine de ces fréquences. Peut-être certaines proviendront-elles de vos organes, d’autres du prana qui alimente votre organisme subtil, alors que d’autres encore émaneront du coeur de votre planète ou de votre environnement. Peu à peu, si vous cherchez, vous commencerez à comprendre et à pouvoir différencier l’origine de ces diverses fréquences. Vous constaterez que beaucoup d’entre elles ne sont que les harmoniques d’une fondamentale particulière. Faites donc ce chemin en vous-mêmes.

Pour le côté extérieur, matériel, nous suggérons que vous étudiiez divers matériaux, à commencer par les métaux, dont l’identité de timbre sera plus facile à identifier. Vous soumettrez divers objets à toute la gamme des fréquences audibles. Vous pourrez aussi explorer plus tard les infrasons et les ultrasons. Vous disposez pour ce faire de programmes informatiques capables de balayer tout le spectre. Vous analyserez et noterez quelles sont les fréquences propres de l’objet étudié, selon celles qui le mettent en vibration sympathique. Pour ce faire, vous placerez l’objet étudié au centre d’un hexagone dont chaque angle sera occupé par un haut-parleur dirigé vers lui. Idéalement, l’objet sera placé sur plaque capable de vibrer elle-même et dont vous aurez à mesurer les fréquences propres en amont, afin de pouvoir les différencier de celles de l’objet étudié.

Après avoir obtenu la carte d’identité timbrale de votre objet, c’est-à-dire la liste de ses fréquences propres, vous serez face à un accord musical, une harmonie. Recréez alors artificiellement cette harmonie et émettez vers l’objet l’ensemble des fréquences de cet accord en même temps. Faites l’essai avec des ondes sinusoïdales, mais aussi avec différents instruments de musique, ou encore avec un ensemble de voix.

Nous vous prévenons, amis, vous allez rencontrer une nouvelle beauté en expérimentant de la sorte. Vous serez face à un nouveau pan entier de ce que vous nommez la musique et mille possibilités s’offriront à vos artistes. L’art et la science fonctionnent toujours main dans la main. L’un n’avance pas sans l’autre.

Voilà, amis de terre. Nous sommes heureux d’avoir pu vous partager ces quelques réflexions et orientations. Nous restons à vos côtés avec toute notre amitié.

Merci, amis d’Ishtar ! Puis-je encore formuler une autre question ?

Oui.

Question : Vous avez, il y a peu, parlé de politique, de notre engagement politique. Comment prendre notre juste place dans ce domaine ?

Merci pour cette question.

Nous allons répondre dans deux directions. La première, c’est que la politique est l’affaire de chacun. Chacun de vous fait de la politique, c’est-à-dire que chacun de vous participe d’une manière ou d’une autre aux règles qui régissent la vie collective. Ainsi, prendre votre juste place en politique, c’est simplement avancer sur la question de vos relations avec les autres et particulièrement de ce que vous échangez avec les autres, que ce soit en termes d’économie, de production, de loisirs, d’émotions, de pensées. Tout cela, c’est de la politique. Tout ce qui concerne les décisions à prendre pour mieux vivre ensemble. En tant que membres d’une famille, vous exercez une certaine politique. Êtes-vous des tyrans, des despotes, ou des médiateurs, des coordinateurs ? Exercez-vous un pouvoir sur vos proches ou avez-vous des temps dédiés aux prises de décision qui concernent votre famille, des temps de dialogue, afin que rien ne soit imposé mais que des propositions soient créées pour rencontrer les besoins et envies de chacun ?

Voilà déjà ce qu’est la politique.

Là où nous vous parlions d’engagement dans ce que vous nommez votre politique, c’est-à-dire dans l’occupation de postes officiels dans vos communes ou régions, il s’agit d’un conseil stratégique. Vous pourriez voir le tableau comme ceci : en ces temps de transition, de nombreux êtres porteurs de compassion, de bienveillance pour toute forme de vie, se sont incarnés. Probablement en faites-vous partie, si vous vibrez à ces mots. Les êtres qui dédient ainsi leur vie à LA vie, ou pourrions-nous dire au Divin, portent les plans d’un monde régi par une nouvelle conscience. Pour que ce monde émerge dans la matière, il vous faudra entretenir et protéger toutes les tentatives qui visent à explorer de nouveaux modes de vies, plus respectueux de tout ce qui vous entoure.

Les êtres qui portent cette nouvelle conscience se sont disséminés dans tous les domaines de vos sociétés. Nous pourrions dire avec humour qu’ils sont maintenant partout, comme des virus d’amour s’étant propagés à travers tout l’organisme terrestre. Ainsi, vous qui vous sentez faire partie de ce réseau d’amour, de cette fédération des êtres libres et portant la compassion, que ce soit au niveau galactique ou simplement planétaire, vous avez à vous organiser peu à peu. Il y a comme une bataille qui se prépare, une bataille entre deux forces très puissantes : la force ancienne et la force nouvelle. Et cette bataille est loin de son apogée, nous ne vous le cachons pas.

Vous n’êtes ni d’un côté ni de l’autre, car les deux mondes coexistent en vous. Votre rôle n’est donc pas de combattre l’un d’eux en vous rangeant derrière la bannière du « bien » ou de la « lumière », mais bien de faire la synthèse en douceur de toutes ces forces en présence, de créer l’harmonie, de la faire naitre en vos coeurs, individuellement, puis de la manifester dans la matière.

Cette manifestation matérielle prendra la forme de nouveaux modes d’expression, de nouveaux modes de vie, de production, d’habitation d’économie, de politique. Nous voici à la politique. Cet ancien monde vit dans une énergie politique corrompue, et il revient à plusieurs d’entre vous de s’exercer à apporter de la non dualité, de l’unité, dans les organes politiques officiels.

Mais ils appartiennent à cette ancienne énergie que nous souhaitons quitter !

Tu confonds encore. Lorsque tu prends ainsi position, tu participes à cette énergie que tu qualifies d’ancienne en faisant son jeu, celui de la dualité. Toute votre politique se développe autour de ce concept. Pour faire de la politique, il vous faut des opposants à combattre, à vaincre ; il vous faut des rapports de force, des adversaires à faire plier.

Nous sommes là simplement pour vous rappeler qu’il est possible de faire de la politique 5D, c’est-à-dire basée sur la compassion envers tous et non sur le besoin d’exercer un pouvoir ou une domination sur d’autres. Certains d’entre vous ont à tenter cela dans les organes officiels. C’est en tout cas notre conseil, parce que nous voyons le futur et que nous pouvons vous dire que les épreuves pour les groupes portant le nouveau seront amoindries si ces groupes sont protégés localement par une autre manière de faire de la politique. Il faut que certaines d’entre vous se présentent à ces postes et tentent le meilleur d’eux-mêmes pour fonctionner dans la transparence totale et dans la non dualité. C’est notre proposition stratégique, simplement. Tous ne portent pas en eux ce programme, celui de prendre ce type de responsabilité. Chacun est à sa place juste ou devrait la prendre sans plus tarder, que ce soit dans l’enseignement, l’agriculture, l’oeuvre collective, l’économie, la thérapie ou tout autre domaine. Si vous avez des questions sur la manière de fonctionner en 5D au niveau politique, nous nous ferons un plaisir de vous partager nos données, notre fil conducteur, nos fréquences. Mais pour cela, nous attendons vos questions précises.

Toujours à vos côtés, nous vous saluons, amis de terre. À bientôt ! À quand vous voulez.

Merci, amis d’Ishtar !

Canalisé par Foelia

Partagé par : https://consciencedivine.com

Source : https://foelia.net

Print Friendly, PDF & Email

Devenez Membre

Inscrivez-vous et...
- Éliminez les publicités
- Recevez des messages exclusifs

Je m'inscris

Soutien au site

Ce site ne peut fonctionner sans votre aide. Merci pour votre soutien.

Je soutien ce site