Canalisations

Tunia : C’est OK de ne Pas Être Ok

IMPORTANT : Dans le premier message du Voyage de l'Ascension, El Morya a clarifié un point important :
"Toute personne qui n’a pas terminé le Voyage du Pardon ne peut pas faire celui-ci. Vous devez le terminer avant de commencer celui-ci. Le choix vous appartient toujours. Si vous pensez pouvoir faire les deux en même temps, nous ne nous y opposerons pas. C’est votre décision. Et, à chaque décision, il y a toujours un résultat."
À l'origine, j'avais publié le voyage du pardon sur Messages Célestes. Le site étant fermé présentement, je vais publier ces messages ici sur Accueillir la Conscience Divine à partir du lundi 10 Juin.
Avec tout mon Amour... Bernard

Mes très chers frères et soeurs,

C’est Tunia qui vous parle. Je vous aime tellement.

J’ai remarqué qu’il est très courant pour les gens de dire qu’ils vont bien, même s’ils ne vont pas bien.

Par exemple, dans la culture américaine, les gens se demandent souvent comment ils vont, et la seule réponse socialement acceptable semble être une forme de “Ça va bien, et toi ?”.

Eh bien, vous êtes également autorisé à dire que vous n’allez pas bien si quelqu’un que vous aimiez vient de mourir ou quelque chose de similaire. Cependant, dans la plupart des cas, les gens n’apprécieront pas que vous leur disiez que vous n’allez pas bien.

Pour nous, il est triste de regarder une race incroyable de personnes, dont la plupart ne vont pas bien, et qui sont continuellement forcées par la pression sociale à dire qu’elles vont bien. Il nous semble cruel de forcer plus ou moins les gens à dire qu’ils vont bien, qu’ils le fassent réellement ou non.

Franchement, il me semble presque impossible d’être vraiment bien quand on est né sur Terre. Comment pouvez-vous être bien tout en vivant dans un monde où des enfants meurent de faim chaque jour ? Et ces enfants sont fondamentalement vous – tout est un à un niveau très fondamental. Vous êtes même connectés les uns aux autres via le même subconscient collectif.

Même si les gens ne considèrent qu’eux-mêmes, la plupart des Terriens ne vont toujours pas bien. Ils ont peur, ou sont traumatisés, ou sont fatigués, ou sont inquiets, ou ont peur, ou leurs besoins ne sont pas satisfaits, ou ils souffrent, ou ils ne sont pas sûrs de ce qui se passe.

La plupart des gens ne parviennent à ne pas sombrer dans une profonde dépression qu’en faisant en sorte que leur bulle de conscience soit très petite. La plupart des gens ignorent tout ce qui se trouve en dehors de leur bulle de conscience. C’est certainement mieux que de tomber dans une dépression. Cependant, pour nous, il s’agit d’un mécanisme de survie. Il est compréhensible que la plupart des Terriens utilisent un mécanisme de survie et qu’il soit fonctionnel, mais nous vous encourageons tout de même à le reconnaître comme tel.

Pour illustrer le fait qu’il s’agit d’un mécanisme de survie : supposons que tous les jours des enfants Pléïadiens meurent de faim. Selon vous, qu’est-ce qui est le plus fonctionnel : que nous, Pléïadiens, travaillions immédiatement à changer cette situation, ou que nous, Pléïadiens, disions que nous nous sentons si heureux et béats et que nous essayons de maintenir nos vibrations élevées, alors que nous ne travaillons pas concrètement à nourrir ces enfants affamés ?

Pour moi, il est évident que la chose fonctionnelle à faire serait que nous commencions immédiatement à aider physiquement et pratiquement ces enfants.

Pourtant, dans l’ensemble, ce n’est pas ce que font les Terriens. La plupart des Terriens ne consacrent pas beaucoup de temps ou d’énergie à aider concrètement les autres. Et je ne pense pas que ce soit parce que vous n’avez pas bon cœur. Je pense que c’est parce que la plupart d’entre vous sont épuisés, souffrent beaucoup, sont terrifiés et n’ont tout simplement pas la capacité d’aider les autres.

Je ne vous en veux absolument pas. Je ne pense pas que je ferais plus pour aider les autres que le Terrien moyen, si j’étais né sur Terre.

Cependant, nous pensons qu’il est important de réaliser que c’est un mécanisme de survie qui fait que les gens disent qu’ils vont bien, et qu’ils rétrécissent intentionnellement leur bulle de conscience pour ne pas avoir à penser aux enfants qui souffrent, sans pour autant les aider réellement.

La solution ici n’est pas de regarder les informations, de voir les gens souffrir en Afrique et de déprimer sans avoir la possibilité de les aider. En toute franchise, dans la plupart des cas, c’est un mécanisme de survie valable pour les Terriens que de rétrécir intentionnellement leur bulle de conscience afin que la plupart des souffrances leur soient invisibles. L’alternative, qui consiste à devenir simplement déprimé, serait pire.

Tout ce que nous disons, c’est qu’il faut être conscient qu’il s’agit d’un mécanisme de survie et non d’un état d’accomplissement spirituel complet.

Certains enseignants spirituels terriens ne partagent des vidéos et des photos d’eux-mêmes que lorsqu’ils présentent un extérieur heureux. Ils admettent peut-être qu’ils n’étaient pas bien dans le passé, mais ils prétendent souvent qu’ils sont toujours bienheureux dans le présent. De nombreux Terriens pensent qu’il doit s’agir de grands maîtres spirituels, car ils sont apparemment toujours heureux.

En réalité, presque toujours, ces enseignants spirituels ne partagent tout simplement pas avec le public les moments où ils ne vont pas bien, ou bien ils ont intentionnellement rétréci leur bulle de conscience afin que seules les choses heureuses s’y trouvent. Et encore une fois, bien que cela puisse être un mécanisme de survie fonctionnel, ce n’est pas l’état ultime de l’accomplissement spirituel.

Nous pensons en fait qu’il est légèrement préjudiciable pour les gens de prétendre qu’ils sont toujours très heureux et qu’ils se portent à merveille, si ce n’est pas leur vérité réelle – et ce n’est presque jamais le cas. En général, cela ne fait que donner aux autres un sentiment d’inadéquation par comparaison.

Si nous, Pléïadiens, devions rétrécir notre bulle de conscience pour que seules les choses heureuses existent à l’intérieur, alors nous n’aiderions pas la Terre en ce moment, et vos vies seraient bien pires.

Du point de vue Pléïadien, la réponse la plus honnête que la plupart des Terriens pourraient donner quant à leur état de santé est qu’ils ne vont pas bien. Ou alternativement, ils pourraient répondre : “J’utilise le mécanisme de survie consistant à rétrécir intentionnellement ma bulle de conscience, et tant que je fais cela, je vais bien.”

De notre point de vue, il est un peu bizarre qu’un Terrien réponde qu’il va bien. Si vous vous en sortez bien, pourquoi n’aidez-vous pas les enfants affamés en Afrique, ou ne faites-vous pas quelque chose de similaire ? Dans presque tous les cas, la réponse est “Je suis trop épuisé ou j’ai trop mal ou j’ai trop peur ou je suis trop bouleversé pour le faire”. D’accord, nous avons de la sympathie pour cela – mais alors pourquoi répondre que vous faites quelque chose de bien en premier lieu ?

Si vous vous débrouillez vraiment bien, nous sommes surpris que vous ne passiez pas beaucoup de temps à aider les autres. Si vous n’êtes pas encore en mesure de passer beaucoup de temps à aider les autres, nous le comprenons, mais nous pensons alors qu’il ne serait pas authentique pour vous de dire que vous vous débrouillez très bien.

Bien sûr, certains d’entre vous aident déjà les autres. Je ne veux pas non plus culpabiliser qui que ce soit. Je pense que les Terriens s’en sortent étonnamment bien compte tenu des circonstances douloureuses. La plupart des Pléïadiens s’en sortiraient moins bien que les Terriens s’ils étaient nés sur Terre. Et oui, pour la plupart d’entre vous, réduire votre bulle de conscience et prendre soin de vous est la meilleure chose que vous puissiez faire en ce moment. Personne n’est aidé si vous regardez une tragédie, devenez déprimé et n’êtes toujours pas capable d’aider concrètement ces personnes.

Cependant, j’aimerais inviter les gens à être sincères lorsqu’on leur demande s’ils vont bien. Si votre vérité est que vous ne vous sentez pas bien, et que vous êtes dans une situation où vous ne risquez pas votre emploi en le disant, alors nous vous suggérons d’être honnête. Il est normal de dire que vous ne vous sentez pas bien.

Si vous êtes honnête, vous pourrez parler de ce que vous ressentez, ce qui vous soulagera et vous permettra de guérir. Et si les gens vous jugent ou se moquent de vous pour cela, eh bien, vous savez qu’ils n’étaient pas vraiment vos amis et vous pouvez trouver d’autres personnes à fréquenter.

En outre, si vous êtes honnête sur le fait que vous n’allez pas bien, vous donnez aux autres la permission d’être également honnête. Souvent, vous constaterez que les gens sont très heureux que vous soyez honnête, car cela leur donne la permission d’être également honnête sur leurs propres sentiments.

Pour nous, l’authenticité est le premier pas vers la spiritualité et l’intégration. Et être honnête sur le fait que vous allez bien ou non est un grand premier pas vers l’authenticité. Si votre vérité authentique est que vous n’allez pas bien, alors nous pensons que la meilleure chose à faire est d’être honnête à ce sujet, de l’observer et d’essayer d’améliorer votre vie.

Supprimer vos sentiments et prétendre que vous allez bien n’élèvera pas votre vibration, et vous continuerez à manifester des choses issues de votre subconscient que votre mental rationnel pourrait ne pas apprécier.

Oui, dire que vous n’allez pas bien est effrayant. Cependant, n’aimeriez-vous pas vivre dans un monde où les gens sont authentiques ? Eh bien, “soyez le changement que vous voulez voir dans le monde”.

Je vous aime infiniment et inconditionnellement et je pense que vous vous en sortez bien. Un jour, vous serez libre.

Tunia

Canalisé par A.S.

Traduit et partagé par : Accueillir la Conscience Divine : https://consciencedivine.com

Source : https://eraoflight.com

Print Friendly, PDF & Email
Étiquettes

Devenez Membre

Inscrivez-vous et...
- Éliminez les publicités
- Recevez des messages exclusifs

Je m'inscris

Soutien au site

Ce site ne peut fonctionner sans votre aide. Merci pour votre soutien.

Je soutien ce site