Canalisations

Le fossé se comble entre le concret de la matière et la lumière

Vous le savez, la période qui s’ouvre est unique en intensité, intensité de dons, de rayonnement, d’ouverture. Dans ce qui semble être le temps linéaire, cette transition d’une année à l’autre s’offre comme un tremplin. Plus que jamais, ce tremplin invite à des sauts cosmiques.

L’ouverture est très réelle pour ceux qui choisissent de s’y aligner. Une autre réalité se dessine, une autre humanité qui s’installe dans sa souveraineté, sous-produit de l’acceptation totale à être dévotion. De par cette ouverture, les dons de rayonnement seront d’autant plus intenses. Durant cette période, il est beau de se regrouper pour recevoir les dons et être le don vivant.

L’heure est venue pour l’humanité d’actualiser ses rêves. Cela passe par une application claire et déterminée du choix conscient d’honorer l’évidence que Je Suis l’éternelle lumière, une évidence qui s’honore non dans l’abstrait de la conscience mais aussi dans le concret de chaque acte, de chaque pensée, de chaque parole.

L’ouverture est bien réelle. Et simultanément à cette ouverture, doivent être offertes toutes les habitudes de fonctionnements compulsifs. S’aligner à l’évidence d’être lumière s’accompagne d’un comportement diamétralement opposé aux comportements compulsifs, un comportement de choix conscient et joyeux, sans effort. Choisir d’honorer la partie la plus noble de soi, et l’honorer dans le concret de chaque geste, de chaque parole, de chaque pensée, de chaque acte. L’honorer dans sa relation au grand magnifique silence.

Je Suis l’éternelle lumière. L’affirmation peut emplir l’aura. Et l’affirmation se doit de résonner au cœur des paroles, des pensées, des actes. Le comportement est la résonance de l’affirmation. La résonance est la vibration même de l’affirmation.

Bien comprendre le sens profond d’être cocréateur de sa réalité. En harmonie avec l’éternel créateur de tout, en résonance avec son intention et sa manifestation, cocréer sa réalité dans sa version la plus belle et la plus noble.

Je Suis éternelle lumière implique Je Suis le choix éternel d’exprimer, d’incarner, de rayonner, d’être éternelle lumière. L’heure est à l’incarnation concrète de l’affirmation dans la structure du corps, de la vie extérieure, de la société, dans la structure de la Terre, du cosmos.

Je Suis éternelle lumière. De l’affirmation, jaillit la création et ce jaillissement est choix conscient. Chaque être façonne sa réalité, non seulement avec cette intention que l’on pourrait nommer globale mais aussi avec chaque parole, chaque pensée, chaque mouvement. Tout est sacré. Tout a une réverbération, une résonance, une répercussion. La civilisation de lumière est civilisation de choix conscient, de don conscient de sa réalité intérieure, offert à chaque parcelle de création.

Nous vous l’avons dit souvent, le rythme se doit d’être ralenti. L’humanité ne peut passer sa vie à courir après des chimères. L’invitation est de poser chaque pas pleinement, consciemment, dignement.

L’ouverture est très réelle. On est bien loin de ce concept de l’ouverture apportée sur un plateau d’or sans aucune participation ou cocréation. L’être faisant le choix conscient d’honorer “Je Suis l’éternelle lumière” imprime cette réalité à travers chaque geste ou chaque immobilité, chaque parole ou chaque silence, chaque pensée, chaque action. Et la réalité ou la magie de l’actualité de maintenant est ce fait d’imprimer cette intention la plus noble et la plus subtile, la plus vaste, la plus simple, Je Suis l’éternelle lumière, et la création n’est que cela. La puissance du choix conscient initie la précipitation de cette réalité.

S’unir pour cocréer une empreinte de pure puissance qui se réverbèrera dans l’aura de chaque être.

Voyez, on est bien loin d’une humanité infantilisée qui attendrait d’être sauvée. Il est vrai, certains ont montré la voie. Ils ont surtout montré l’art d’être créateur et cocréateur, l’art de précipiter la vision la plus vaste pour l’humanité, la Terre et la création.

Transformer la Terre en temple, c’est offrir une perle de dévotion dans chaque pensée, dans chaque parole, dans chaque geste, dans chaque immobilité, dans chaque silence, simplement à travers la simplicité du quotidien. C’est ainsi que la Terre redevient le temple.

L’heure approche de cette célébration cosmique de la naissance de l’éternel non-né. Plus que jamais, l’infinie puissance des dons dans ce qui semble être un moment et qui est l’éternité de la grâce. Il est beau de se préparer à vivre cela dans la pleine conscience. Il est beau de se rassembler pour porter la vision de la Terre temple.

Vous le sentez n’est-ce pas, le temps se tisse toujours plus intensément dans l’intemporel et l’éternel. L’année semble glisser, aller vers sa fin, l’éternel resplendit plus que jamais, n’est-ce pas ? Peu importe si le temps s’accélère ou se ralentit tant qu’il se pose dans l’éternel. Garder le regard rivé sur l’éternel.

Dans la simplicité de son quotidien, choisir de cocréer la réalité de la Terre temple. La préparation est dans l’alignement. S’aligner avec une passion toujours plus grande et donc une détermination toujours plus puissante à l’énergie la plus cosmique qui est ce que Je Suis.

L’alignement, vous le savez, est dans le concret de chaque moment, et particulièrement dans le concret de la structure physique. Veillez sur elle avec dévotion comme l’on veille sur le corps du divin, car c’est bien cela, n’est-ce pas ? Le corps physique est divin.

La beauté de l’ouverture est que le fossé est comblé entre le concret de la matière et la lumière. La dévotion crée le pont et permet la fusion.

Dans cette période de transition, être don de dévotion. Porter la vision c’est l’inscrire dans chaque phase du concret de son incarnation.

Canalisé par Agnès Bos-Masseron

Partagé par : https://consciencedivine.com

Source : https://www.anandamath.org

Print Friendly, PDF & Email




Soutien au site

Ce site ne peut fonctionner sans votre aide. Merci pour votre soutien.

Je soutien ce site