Canalisations

Un Message aux Porteurs de Lumière – Comment amener l’abondance qui est retenue

Le Message d’aujourd’hui est un extrait du nouveau livre canalisé par Caroline Oceana Ryan, “Message des Esprits de l’Abondance”.

Cet extrait est tiré du chapitre 6, “Comment amener l’abondance qui est retenue”.”

Un Porteur de Lumière demande :

Je me suis ordonné de transformer tout contrat d’âme portant sur le manque en un contrat portant sur l’expérience de l’abondance – à partager !

Je me suis visualisé en train d’attirer à moi l’abondance d’argent en le gagnant, et non en travaillant dur comme un esclave. Je me suis inscrit à de nombreux concours et loteries, petits et grands (avec de petites sommes d’argent), j’ai suivi les dates de tirage, j’ai exprimé ma volonté de gagner.

J’ai visualisé le partage de l’abondance avec de nombreuses personnes. J’ai écrit des listes chaque année, en ajoutant [les noms] des personnes en situation de manque que j’ai appris à connaître.

J’ai dit des affirmations tous les jours. J’ai fait ces efforts pendant plus de 13 ans. Je suis resté positif, même si je n’ai pas atteint l’abondance avec facilité.

Qu’avez-vous à dire à ce sujet ?

Fortuna, Déesse de la Fortune, répond :

Nous dirions, très cher, qu’en dépit de vos très belles intentions de partager ce que vous créez, vous portez dans vos énergies une part de culpabilité et de malaise d’avoir de l’argent, qui a retenu.

Votre quête de la fortune autrement que par le “travail” est admirable, car il y a en effet beaucoup à recevoir dans ce monde sans un rude effort.

Pourtant, nous parlons de culpabilité inconsciente et de malaise à l’idée d’avoir de l’argent, alors que vous soulignez dans votre message que vous réclamez des gains non seulement pour vous, mais aussi pour les autres.

Ce faisant, vous confirmez accidentellement deux choses :

Le réceptacle intérieur que vous avez pour l’argent libère déjà de l’énergie, avant même que l’argent n’arrive.

Vous avez également décidé que ces autres personnes dont vous vous souciez sont “dans le besoin”.

L’argent ne peut pas venir à vous, tant que vous êtes principalement un canal pour recevoir afin de donner. Il est difficile pour quiconque de recevoir, s’il s’est consciemment écarté d’une grande partie d’une somme quelconque. Et a inconsciemment décidé de Donner principalement pour répondre à un Besoin.

Une tentative de sauver quelqu’un est une forte confirmation de manque et de perte. Cela confirme qu’il n’y a qu’une quantité limitée d’abondance pour l’humanité, et que vous souhaitez compenser ce manque vers l’extérieur en donnant une partie de ce que vous recevez.

Bien qu’il s’agisse d’un élan de bonté et de générosité, et nous dirions que le fait de Donner est une belle chose à faire, l’élan d’aider ceux qui sont dans le besoin est souvent basé sur la peur.

Elle trouble gravement les énergies d’Abondance que vous accueillez, et diffuse vos actions de co-création.

Ainsi, l’énergie de l’argent que vous désirez est déjà diffusée – elle s’écoule déjà vers l’extérieur et loin de vous dans de multiples canaux, avant même qu’elle n’arrive.

Nous sommes heureux que vous ayez révisé votre contrat d’âme avec l’argent, passant du manque à l’Abondance.

Pourtant, votre intention est de diffuser ou de légitimer quelque peu votre désir d’obtenir de grosses sommes, en ayant une liste d’autres personnes avec lesquelles vous souhaitez partager.

Nous vous répétons que donner est une belle impulsion, pleine d’Amour et de bonté. Pourtant, elle cache souvent une peur d’avoir de l’argent, que beaucoup assimilent au confort, à une vie plus facile ou au pouvoir.

Ces idées se heurtent à de nombreuses vies passées à entendre “il vaut mieux donner que recevoir”, et à la notion que la pauvreté et la lutte sont plus proches de la “piété” que le confort et l’abondance.

Ainsi, le chemin à parcourir est souvent plus grand, car il faut abandonner l’idée que l’on doit souffrir pour avancer spirituellement. Et de réaliser que la première personne envers laquelle vous êtes ici pour être aimant et généreux, c’est vous-même.

Tous ceux qui suivent la route du Guerrier de Lumière – un chemin d’intention Pacifique, mais rempli de défis et de revendications – insistent souvent pour que tous ceux qui les entourent mangent, se reposent ou soient encouragés et aimés, avant eux-mêmes d’y avoir recours.

Vos nombreuses vies de service désintéressé à la communauté, à la famille et aux groupes spirituels témoignent de votre esprit de générosité, que nous respectons beaucoup.

Mais examinons l’expression “vos nombreuses vies désintéressées”.

La plupart d’entre vous ont passé leur vie en tant que contemplatifs, moines, nonnes, ou quelque chose de similaire, au service constant de la communauté.

Beaucoup d’entre vous ont été un enseignant spirituel qui a vécu avec pratiquement rien, ou un guérisseur ou un chaman qui a dû cacher ses dons et ses pratiques de peur d’être découvert par les “autorités”.

Ou peut-être avez-vous décidé, par humilité, de n’accepter que des dons plutôt qu’un paiement pour le travail de votre vie.

Tous, vous avez également eu des vies en tant que femme, dans lesquelles on vous a fait subsister parfois dans les circonstances les plus dégradantes et les plus pauvres.

Pendant des siècles, les femmes à faible revenu ont été élevées de manière à ce que la nourriture, si elle existe, aille principalement à l’homme de la famille, puis aux enfants et aux animaux domestiques, et enfin, s’il en reste, à elle.

Parfois, on attendait d’elle qu’elle mette de côté toute forme de soins personnels et qu’elle se vende comme prostituée, esclave ou servante, ou tout ce qui pouvait rapporter de l’argent au foyer.

Dans ces circonstances et dans d’autres circonstances de troisième dimension, “désintéressé” devenait littéralement vrai – vous viviez comme si vous étiez une non-personne, sans Soi.

C’est le don-excessif, qu’il soit dû à une humilité mal orientée ou au simple besoin de survie. Dans ces vies, vous n’aviez plus l’impression d’être un être entier et séparé, mais simplement une forme de fonction.

Beaucoup d’entre vous ont également eu des vies dans lesquelles ils ont été traités comme un simple outil d’une construction religieuse ou philosophique, ou un outil de l’État et de la famille – un serviteur ou un esclave d’un esclavagiste, d’un employeur, d’une communauté religieuse, d’un mari ou d’autres formes de propriété – à différents moments de l’histoire de la Terre.

Vous avez fait des vœux et des serments de pauvreté et d’abnégation, que notre subconscient lit comme étant toujours viables et applicables dans cette vie et dans toutes les vies suivantes.

La plupart d’entre vous désirent maintenant sortir de ce très vieux moule, sans se rendre compte que votre désir de disparaître dans de grands actes de générosité est une forme d’auto-négation, et l’une des choses dont vous êtes venus dans cette vie pour vous guérir.

Alors que certains souffrent d’un culte du soi, dans les cas ci-dessus, l’amour de soi, le soin de soi et le respect de soi, basés sur l’acceptation aimante et généreuse de soi, sont la voie à suivre pour sortir du manque.

Vous ne le trouverez pas en disant : “Mais ce que j’appelle est aussi pour les autres. Ce n’est pas comme si je ne demandais que pour moi !”.

Certes, ce genre de générosité peut être louable, mais qu’en est-il si le cadeau bienveillant que vous offrez est une affirmation que ceux à qui vous donnez sont “dans le besoin” ?

Cette vibration de besoin persistera, jusqu’à ce qu’ils s’en sortent. Il ne suffit jamais de traiter les circonstances extérieures.

Considérez également qu’ils ont peut-être choisi ces circonstances pour apprendre d’elles. C’est peut-être le chemin qu’ils ont choisi, le chemin sacré, et non l’accident ou la situation “malheureuse” que vous et les autres supposez.

L’Univers suit les ordres de votre esprit-cœur, et pas seulement l’aspect cérébral gauche de la pensée. Donc, avez-vous un réceptacle large et ouvert, prêt à recevoir ?

Sans blocages et sans trop de fuite avant de recevoir ?

Prenez un moment maintenant, très chers, et laissez vos pensées et vos sentiments absorber pleinement l’importance de ce message.

Donner à un autre est une grande bénédiction pour vous et pour lui. Pourtant, vous ne pouvez pas donner à tous ceux qui semblent être “dans le besoin” maintenant, car tant de gens ont choisi cette voie, ou y sont tombés inconsciemment.

Si vous ne donniez pas tout ce que votre conditionnement intérieur vous dit de donner, éprouveriez-vous une certaine culpabilité ? Vous sentez-vous en quelque sorte responsable de ceux qui sont dans le besoin ?

Et donc, nous voyons maintenant un grand problème avec ce mot “besoin” ! Regardons donc la racine du problème, qui est toujours une question de fréquence énergétique.

Dire que quelqu’un est dans le besoin affirme que sa situation ne peut être corrigée (ou temporairement assistée) que par une forme d’aide extérieure.

Et que vivre dans le manque est, d’une certaine manière, typique de sa vie.

Loin de sortir quelqu’un du manque, cela le condamne inconsciemment à y rester indéfiniment.

C’est un très grand problème dans la vie humaine. Pourtant, tous sont dignes de l’Abondance. Ainsi, vous aidez à la fois votre propre croissance et ceux que vous souhaitez aider, en retirant tout le monde de la liste des “Manques”.

En vérité, le manque n’existe pas – seulement les blocages aux formes d’Abondance.

L’un des plus grands cadeaux que vous puissiez faire à quelqu’un est d’affirmer qu’il se dirige vers un sentiment et un état d’esprit d’Abondance et de prospérité, que son Abondance “se déverse maintenant d’une manière qui est parfaite pour lui”.

Imaginez qu’ils ouvrent leur coeur joyeusement pour la recevoir ! C’est un cadeau bien plus important que l’argent lui-même.

Mais d’abord et surtout, très chers, concentrez-vous sur vous-même, sur votre propre croissance et expansion….

Canalisé par Caroline Oceana Ryan

Traduit et partagé par : Accueillir la Conscience Divine : https://consciencedivine.com

Source : https://www.ascensiontimes.com

Print Friendly, PDF & Email




Soutien au site

Ce site ne peut fonctionner sans votre aide. Merci pour votre soutien.

Je soutien ce site